AccueilsécuritéLe botnet Meris attaque le site KrebsOnSecurity

Le botnet Meris attaque le site KrebsOnSecurity

KrebsOnSecurity est une cible fréquente des pirates informatiques et est désormais la cible d'un puissant botnet. Le site, qui est géré par l'expert en sécurité Brian Krebs, a été attaqué par le botnet "Meris" jeudi soir.

Meris

Voir également: États-Unis : un ressortissant estonien plaide coupable d'opération de botnet

Meris est un nouveau botnet alimenté par des appareils de l'Internet des objets (IoT). Les produits IoT, les ordinateurs, les appareils ménagers - y compris les caméras, les vidéos, les téléviseurs et les routeurs - qui sont piratés deviennent des "nœuds esclaves" dans un réseau de botnet et peuvent ensuite être utilisés pour mener des attaques par déni de service (DDoS).

Dans ce cas, Meris se compose d'un grand nombre de routeurs MikroTik. Selon Qrator Labs et Yandex, Meris est apparu pour la première fois fin juin et continue de « grandir ».

Voir également: Les ransomwares et les botnets sont les principales cybermenaces à Singapour

Meris nous rappelle beaucoup Mirai, un botnet célèbre pour avoir supprimé de grandes parties d'Internet en 2016, mais l'équipe dit que ce n'est peut-être pas la bonne comparaison pour le moment.

Le code source de Mirai a ensuite été divulgué, provoquant l'apparition de nombreuses variantes continuer opérer.

Krebs affirme que l'attaque DDoS était plus importante que celle lancée contre KrebsOnSecurity en 2016 par un opérateur Mirai.

L'expert en sécurité affirme que le volume de trafic lancé par le botnet était plus de "quatre fois" celui de Mirai, atteignant plus de deux millions de requêtes par seconde.

Le domaine est désormais protégé par Google Project Shield.

Voir également: Le botnet Prometei cible les serveurs Microsoft Exchange non corrigés!

On soupçonne également que Meris est à l'origine de deux autres attaques majeures cette année, celle contre Yandex la semaine dernière et une attaque majeure sur Cloudflare en juillet, avec 17,2 millions de requêtes par seconde.

Source d'informations: zdnet.com

Teo Ehchttps://www.secnews.gr
Soyez l'édition limitée.

NOUVELLES EN DIRECT